Centre régional d'innovation pour l'Afrique de l'Ouest

Contexte

La région de l’Afrique de l’Ouest offre la possibilité de soutenir des innovations et des approches durables et efficaces en matière d’eau et d’énergie dans l’agroalimentaire. Elle bénéficie d’une population jeune et dynamique désireuse de mettre en valeur sa capacité d’innovation entrepreneuriale.

Dans un contexte régional souvent marqué par les conflits et le stress climatique, il est encore plus important d’exploiter ce potentiel pour assurer la sécurité alimentaire, la création d’emplois et l’adaptation au climat. Des mesures doivent être prises dès maintenant, car le changement climatique menace d’exacerber les problèmes. La région a été identifiée par le GIEC comme l’une des plus vulnérables au changement climatique. Une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes est prévue, ainsi qu’une hausse des températures, une évolution incertaine des précipitations, de fortes pluies, des sécheresses extrêmes, la déforestation, l’érosion des sols et des côtes ou l’élévation du niveau de la mer. Ces phénomènes auront des conséquences dramatiques sur les écosystèmes, les ressources en eau, l’agriculture, mais aussi sur les infrastructures et la santé si des mesures efficaces ne sont pas mises en place rapidement. En outre, la population de l’Afrique de l’Ouest devrait augmenter de près de 90 % d’ici 2100, ce qui accroîtra encore les besoins en nourriture et exercera une pression supplémentaire sur les ressources naturelles.

75 % des exportations de la CEDEAO sont des combustibles provenant des industries extractives, tandis que le cacao et les préparations alimentaires représentent 5 % de ses exportations. La Côte d’Ivoire, où PEEPA / WE4F est basé, est le plus grand producteur et exportateur de fèves de cacao au monde avec 40% de la production mondiale. La région de l’Afrique de l’Ouest possède un grand potentiel d’innovations en matière d’énergie durable : l’énergie éolienne dans les zones côtières (Cap-Vert, Sénégal, Gambie, mais aussi Mali, Nigeria et Ghana), l’hydroélectricité dans le Sud (Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Togo, Sierra Leone), l’énergie solaire dans le Nord (Niger, Burkina Faso, parties nord du Ghana et Nigeria) et les ressources en biomasse sont bien réparties dans la région.

L’énergie et l’eau sont au centre du développement durable. Il y a un besoin de technologies respectueuses du climat, économes en eau et en énergie, qui permettent à l’innovation de produire plus avec moins. L’Afrique de l’Ouest cherche donc à renforcer sa résilience et sa capacité d’adaptation dans les secteurs de l’agriculture, de l’eau et de l’énergie. Le secteur privé est un acteur clé de ces développements, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME) locales qui développent et distribuent des innovations adaptées aux besoins locaux. PEEPA / WE4F soutiendra ces PME afin de leur offrir la possibilité de développer leurs activités et leur capacité entrepreneuriale tout en ayant un impact positif sur les communautés locales en augmentant une sécurité alimentaire durable.

Objectifs

  • Soutenir la diffusion des innovations (technologies solaires, applications, e-mobilité, efficacité énergétique etc.)
  • Renforcer les capacités entrepreneuriales
  • Informer les utilisateurs finaux et les multiplicateurs sur les innovations
  • Améliorer l’accès au financement pour les innovateurs et les utilisateurs finaux
  • Améliorer les conditions politiques pour les innovations
  • Accélérer l’échange d’expériences aux niveaux local, régional et mondial

Activités principales

Afin d’atteindre ses objectifs, le projet PEEPA/WE4F met en place différentes activités, comme l´appui financier sous forme de PPPs aux entreprises qui veulent passer à sources d´énergie verte et une utilisation plus efficace de l’énergie et de l’eau, le soutien des innovateurs sélectionnés dans les concours d’innovations par le biais de subventions et de conseils techniques ; la mise en place de projets de démonstration avec les entreprises, universités, ONG, etc. ; le recueil et la diffusion des résultats des projets démonstration ; et le développement et la mise en œuvre de formats d’échanges pour adapter les conditions-cadres.

Soutien au secteur privé

Nous donnons aux innovateurs sélectionnés en Afrique de l’Ouest les moyens de renforcer leurs compétences en matière de gestion et d’affaires par le biais de formations et nous les aidons à transposer leurs innovations à plus grande échelle. En outre, nous aidons d’autres entreprises à adopter des processus plus durables grâce à des partenariats public-privé. Pour faciliter l’accès aux innovations, nous améliorons les options de financement appropriées pour les entreprises et les utilisateurs finaux en développant de nouveaux instruments financiers et en formant les acteurs financiers.

Développement des capacités et projets pilotes

Nous organisons des formations en Afrique de l’Ouest pour les utilisateurs finaux et les multiplicateurs dans différents aspects de l’agriculture et de la transformation alimentaire économes en ressources. Nous mettons également en place des projets pilotes et des sites de démonstration pour présenter les innovations technologiques.

Environnement favorable

Afin d’assurer un environnement propice à la mise en œuvre de solutions innovantes, nous travaillons à l’amélioration des conditions politiques et sectorielles en consultant les processus d’élaboration des politiques. En outre, nous renforçons les échanges régionaux et mondiaux sur les liens entre l’eau, l’énergie et l’alimentation en partageant les enseignements tirés et en organisant des événements.

L'équipe en Afrique de l'Ouest

Le Centre Régional d’Innovation pour l’Afrique de l’Ouest, basé à Abidjan (Côte d’Ivoire), a pour mission principale de diffuser à grande échelle des innovations respectueuses du climat, de l’eau et/ou de l’énergie en Afrique de l’Ouest, notamment au Sénégal, au Mali, au Ghana, au Burkina Faso, au Niger, au Bénin, au Togo et au Nigeria et bien sûr en Côte d’Ivoire. Ces innovations permettront aux entreprises agroalimentaires et au secteur agricole de produire plus de nourriture avec moins d’eau et d’énergie tout en promouvant les énergies renouvelables

Luca Ferrini

Responsable du Pôle Régional

Après avoir terminé avec succès un master en Politique Sociale Comparée à l’Université d’Oxford en 2013, Luca a travaillé pour l’Initiative énergétique de l’Union européenne à Bruxelles. Commençant comme assistant de chef de projet, il a ensuite travailler pour le secrétariat du Partenariat Afrique-UE pour l’énergie et est devenu conseiller de l’Initiative dans le cadre de la Facilité de dialogue de partenariat en 2015. Depuis 2017, Luca travaille comme chef de projet pour la GIZ où il se concentre sur le soutien à l’Autorité du bassin du Niger dans la mise en œuvre du dialogue sur le lien eau-énergie-alimentation au nom de l’UE et de l’Allemagne.

Hannah Zander

Conseiller Technique

Hannah est diplômée d’un Master of Arts de l’Université de la Ruhr à Bochum en 2016 après avoir rédigé sa thèse sur «La souveraineté alimentaire dans les zones urbaines. Promouvoir les communautés marginalisées par le jardinage urbain. Une étude de cas de George, Afrique du Sud. », elle a effectué un stage à la GIZ pour le [Kompetenzcenter Ländliche Entwicklung und Ernährungssicherung, Fach- und Methodenbereich] et est devenue consultante pour l’organisation en 2018. Elle a commencé à travailler sur le projet WE4F en avril 2020.

Michel Peudré Digbeu

Conseiller Technique

Michel est titulaire d’une maîtrise en génie de l’eau et de l’environnement avec une spécialisation en eau et assainissement de l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement de Ouagadougou. Après avoir terminé son stage de fin d’études, Michel travaille comme consultant en environnement au Cabinet Africain d’Etudes Environnementales à Ouagadougou. En 2017, il a pris la fonction de contrôleur des travaux hydrauliques villageois chez Gauff Ingénieure à Abidjan, puis a travaillé comme consultant en génie civil & hygiène sécurité environnement au sein du Groupe Afrique Energie Bâtiment Industrie à Abidjan. Depuis 2018, Michel est chargé de l’environnement à l’Association Nitidae sur un projet de valorisation énergétique des déchets agro-industriels.

Zie Gaston Dohfere Coulibaly

Administration et Comptabilité

Zie a obtenu une licence professionnelle en comptabilité financière en 2014 et suit actuellement un master en comptabilité financière, audit et gestion à Abidjan. De 2013 à 2019, Zie a exercé différentes fonctions au sein de l’Association de Soutien à l’Auto Promotion Sanitaire et Urbaine (ASAPSU) en partenariat avec l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés Tabou, en tant que responsable des achats et de la logistique, en tant que délégué aux activités génératrices de revenus et en tant que comptable. Après avoir brièvement travaillé comme assistant aux achats chez Tedis Pharma CI entre mai et juin 2019, Zie travaille comme comptable pour ASAPSU San Pedro en partenariat avec l’UNPD depuis juillet 2019.

Apolline Rolland

Consultant Junior pour la Communication

Après avoir obtenu une licence en Etudes Internationales de l’Université de Leiden en 2019, Apolline a commencé un stage à l’Institut néerlandais des relations internationales Clingendael où elle a travaillé sur la Planetary Security Initiative et s’est concentrée sur des questions de sécurité climatique, en particulier sur les conflits liés à l’eau. Elle a aidé à la médiation d’une formation pour le Partenariat Eau, Paix et Sécurité pour une délégation malienne de haut rang. Elle a ensuite effectué un stage chez Europol dans l’unité de protection des données et travaille désormais comme consultante en communication et traduction pour la GIZ sur le projet WE4F tout en poursuivant un master conjoint Erasmus Mundus en Intelligence, Sécurité et Etudes Stratégiques entre l’Université de Glasgow, Université de Trento et Université Charles à Prague.

Gertrulde Ouattara

Réceptionniste

Gertrulde est diplômée d’un DEUG 2 en Science Economique et Gestion de l’Université de Cocody en 2006. Gertrulde a travaillé en tant que Assistante de Direction caissière au Groupe Scolaire Shalom et également à KGI (Société d’investissement). Elle a été aussi vendeuse à la pâtisserie PAKO Gourmand devenu maintenant chez PAUL Vallon. Elle a rejoint l’équipe WE4F en novembre 2020.

Yannick Abraham Stephane Aka

Communication, suivi et évaluation

Yannick est titulaire d’une Maîtrise d’anglais option Langue Littérature Civilisation Américaine à l’Université de Bouaké. Après avoir occupé les fonctions de responsable suivi et évaluation et recherche suivi-évaluation dans des ONG intervenants dans le domaine de la santé (Association pour la Santé et le Développement Lakota-Divo et Renaissance Santé Bouaké), il a été recruté par le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire en tant que chargé d’études au sein de la Direction de l’Environnement des Affaires responsable de la mise en œuvre des Reformes d’Amélioration du Climat des Affaires pour la Côte d’Ivoire. Yannick est passionné de comédie, de musique et de sport.

Contactez-nous



    Subject*



    Please prove you are human by selecting the Truck.

    Contact us



      Subject*

      Investor: I am interested in investing in an innovator.Donor: I am interested in investing in the program.Media: I have a media inquiry.Innovator: I am interested in applying to the program.Partner or Vendor: I am interested in becoming a partner or vendor.Other

      Please prove you are human by selecting the Tree.