Après le Bootcamp: 15 innovateurs du pôle d’innovation Afrique de l’Ouest ont déjà été choisi !

Du 27 au 29 septembre 2021 à Grand Bassam a eu lieu le bootcamp de sélection finale du concours d’innovation régional PEEPA / WE4F. Le concours avait été lancé du 4 août au 1er septembre 2021 dans 9 pays de la région Ouest Africaine, c’est-à-dire : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal et Togo.

Petit rappel au sujet du concours d’innovation : le but a donc été de sélectionner 15 innovateurs pour participer au programme d’accélération du PEEPA/WE4F. Ce programme de 12 mois est destiné aux entrepreneurs de la région qui proposent des solutions innovatives dans le nexus eau-énergie-alimentation. Ils bénéficieront d’un soutien technique et financier d’une valeur maximale de 100 millions de FCFA (environ 152 000 euros), d’une visibilité accrue dans la sous-région et d’une mise en réseau avec les autres pôles d’innovation WE4F, ainsi que d’un soutien pour la levée de fonds auprès des institutions financières et bancaires.

 

À la fin du concours, 171 candidatures ont été soumises. Sur ces 171 candidatures, 88 étaient éligibles, si bien que 30 innovateurs ont donc été présélectionnés pour « le bootcamp », la phase finale du concours. Sous la direction de plusieurs spécialistes, le bootcamp a fourni un cadre de réflexion et de partage d’expérience aux candidates at aux candidatsavant que 15 innovateurs aient été  chosi pour le programme d’accélération PEEPA/WE4F.

Lors du bootcamp, quatre ateliers ont été organisés autour de différents thèmes :

  • Expérience et défis de la mise à l’échelle : goulots d’étranglement, bonnes pratiques et leçons apprises.
  • Challenges, enjeux et prérequis pour que les PME réussissent à lever des fonds dans l’écosystème ouest-africain.
  • Orientations des produits et services pour satisfaire la base de la pyramide dans le secteur de la production agricole et agroalimentaire (enjeux et avantages).
  • Intégration du genre et des gains environnementaux dans les processus d’affaires – pourquoi et comment ?

En outre, les candidates et les candidats présélectionnés ont été formés au « pitching », c’est-à-dire de présenter brièvement et à la fois précisément leurs idées innovatives, pour ensuite passer le concours de pitch devant un jury composé d’experts en la matière, qui a été en charge la sélection finale

À présent, PEEPA / WE4F va bientôt commencer à travailler avec les innovateurs pour atteindre les objectifs du programme. Pour se faire, PEEPA / WE4F offrira aux innovateurs un diagnostic sur site avec ses business developers et permettra l’élaboration de plans de travail personnalisés. PEEPA / WE4F fournira un coaching par le biais de ses business developers et ses points focaux dans les pays et organisera des visites sur site par des business developers pendant le programme, ainsi que des événements de réseautage et de mise en relation.

 

« Au pôle d’innovation d’Afrique de l’Ouest, nous sommes impatients de commencer à travailler avec les 15 entreprises sélectionnées afin de mettre les champions de l’innovation à l’échelle en Afrique de l’Ouest ! »

Yannick Aka, Consultant en Communication, Monitoring et Evaluation au pôle d’innovation Afrique de l’Ouest

De leur côté, les innovateurs s’engagent à s’investir tout au long du programme et à mettre en œuvre le plan de travail élaboré par les business developers. À part de devoir fournir des rapports d’avancement mensuels, ils apporteront une transparence totale à l’égard de l’équipe d’appui et montreront un intérêt pour le partage de leurs expériences ainsi qu’une volonté de saisir des opportunités professionnelles. Le PEEPA/WE4F est très reconnaissant pour le grand nombre de candidatures qu’il a reçues lors du concours, ainsi que pour les riches rencontres et vifs échanges ayant eu lieu pendant le bootcamp.

L’auteur: 

Yannick Aka, Consultant en Communication, Monitoring et Evaluation au pôle d’innovation Afrique de l’Ouest

Contact: yannick.aka@giz.de

Yannick est titulaire d’une Maîtrise d’anglais option Langue Littérature Civilisation Américaine à l’Université de Bouaké. Après avoir occupé les fonctions de responsable suivi et évaluation et recherche suivi-évaluation dans des ONG intervenants dans le domaine de la santé (Association pour la Santé et le Développement Lakota-Divo et Renaissance Santé Bouaké), il a été recruté par le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire en tant que chargé d’études au sein de la Direction de l’Environnement des Affaires responsable de la mise en œuvre des Reformes d’Amélioration du Climat des Affaires pour la Côte d’Ivoire. Yannick est passionné de comédie, de musique et de sport.